20/10/2018
Vivons bien, vivons mieux
  • Actualités

    Actualités

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !
    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Contrôle technique : ce qui change en 2018

    • Catégorie : Sécurité

    À compter du 20 mai 2018, l’arrêté du 2 mars 2017 relatif au contrôle technique entre en vigueur. Qu’est ce qui change pour les automobilistes ? Le nombre de points de contrôle passera de 124 à 400. Les défauts détectés sur votre véhicule seront désormais classés en trois catégories :

    • Mineurs
    • Majeurs
    • Critiques

    Les problèmes « critiques », considérés comme présentant un danger immédiat pour la sécurité sur les routes, devront faire l’objet d’une réparation dans les 24h. Au-delà, le véhicule écopera de l’interdiction de rouler. Pensez à prendre votre rendez-vous le matin pour avoir le temps de vous retourner ! En cas de non-respect de cette réglementation, le propriétaire du véhicule risquera une amende de 135€. Il aura ensuite deux mois pour se présenter à la contre-visite.

    Quelques exemples de ces problèmes critiques

    Il peut s’agir d’une corrosion excessive, d’une usure excessive des plaquettes ou des disques, du non fonctionnement des feux stop, de l’absence de rétroviseurs, d’un siège conducteur mal fixé…

    Plus stricte, cette nouvelle organisation risque d’entraîner bon nombre d’embouteillages dans les centres de contrôle technique, et ce jusqu’au mois de mai ! Affaire à suivre !

    Ecrire un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les commentaires

  • Claire Petitjean

    Idiot pour la réparation dans les 24h car il est impossible de prendre un rendez-vous moins d,une quinzaine avant...et sans savoir de quoi il retourne. On dirait que ceux qui ont pris cette décision ne savent pas s'Coccuper de leur véhicule...aucun sens pratique. Sinon, je suis entiêrement d'accord pour ls véhicules qui présentent un danger public: l'obligation de réparer avant de rouler est sagesse...

  • PASTOR Jean-Yves

    Durcir à ce point le contrôle technique relève de la stupidité. D'abord, pour la sécurité, le contrôle technique n'est pas la première cause incriminée; l'état du véhicule n'apparait que dans très peu d'accidents. Ce n'est pas parce qu'un véhicule est inapte au contrôle qu'il est dangereux, le danger vient de l'interface siège - volant, oui, le conducteur, c'est bien de lui dont il s'agit. Autrefois le véhicule n'était pas contrôlé, mais le conducteur, habitué à le conduire savait les limites de sa machine. Aujourd'hui, les conducteur sont pour la plupart, démobilisés, inconscients de l'objet qu'ils pilotent.

  • VBVM

    Bonjour Serge, En effet, le prix va augmenter. Nous referons un article dans les mois à venir pour vous tenir informé. Bonne journée à vous,

  • VBVM

    Bonjour Cathy, En France, il n'existe pas d'âge d'arrêt défini par la loi. En cas de conduite à risque, il est toutefois possible d'adresser un signalement à la gendarmerie ou au Préfet. Celui-ci peut alors demander un examen médical, puis une suspension, provisoire ou non. Cette procédure s’appuie sur l’article R.221-14 du code de la route.

  • VBVM

    Bonjour Maryse, Si vous devez vous présenter au mois de mars, pour vous, rien ne change. Cette réglementation n'entre en vigueur qu'à partir du mois de mai. A bientôt !

  • KERNST

    Je dois présenter ma voiture au mois de Mars : comment cela va-t-il se passer ?

  • BOUHOURS

    Et le prix du nouveau CT ? Ceux qui décident cela ne sont pas concernés car ils ont des véhicules neufs ou de fonction

  • behasteguy

    Bonjour Y a t'il une loi, un décret quant à l'âge d'arrêt pour conduire en France? Qui peut interdire de conduire à une personne très âgée? Merci

  • Vivons bien, vivons mieux