11/11/2019
Vivons bien, vivons mieux
  • Actualités

    Actualités

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !
    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Des chiens dépisteurs du cancer du sein ?

    • Catégorie : Bien-Etre

    S’il est détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans neuf cas sur dix. Pourtant, malgré les campagnes d’informations nationales, beaucoup de femmes n’ont pas accès au dépistage traditionnel ou sont réticentes à faire une première mammographie.

     

    Le projet KDOG a pour objectif de détecter le cancer du sein à son stade le plus précoce grâce au flair des chiens. Sans contact avec la personne, les chiens de KDOG repèrent la présence d’une tumeur en reniflant la sueur humaine recueillie sur une lingette…

    Nous savons que les chiens ont un sens de l’odorat très développé. Les hommes exploitent déjà cette qualité pour la recherche de drogue, d’explosifs ou des humains, comme les chiens sauveteurs lors de tremblement de terre. 

    Les capacités olfactives canines dans la détection du cancer ont déjà été démontrées par des études américaines et italiennes, à propos du cancer de la prostate.

     

    L’originalité du projet KDOG réside dans l’utilisation d’une lingette comme support d’analyse de l’odeur et non directement au contact des fluides corporels (haleine ou urine).

     

    Pour la première fois, les chiens sont donc dressés à « repérer les composés odorants » permettant de détecter un cancer sur une lingette imprégnée de la transpiration ou de tissus prélevés sur un sujet.

    Outre sa simplicité, les résultats des tests sont obtenus en quelques  secondes ! Cette technique peut s’appliquer à des personnes à mobilité réduite, où qu’elles se trouvent, ce qui n’est pas toujours le cas des appareils de mammographie.

    Les deux chiens renifleurs de cancer ont passé avec succès le premier test. Une prochaine étude clinique va être réalisée d’ici 2021.  Un grand espoir pour la prévention du cancer du sein !

     

    Source : https://kdog.curie.fr/

    Vivons bien, vivons mieux