17/12/2018
Vivons bien, vivons mieux
  • Une bête au lit ? Mauvaise idée

    Une bête au lit ? Mauvaise idée

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !

    Une bête au lit ? Mauvaise idée

    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Une bête au lit ? Mauvaise idée

     Laisser un animal dormir dans le lit de son maître ? Si l’idée paraît séduisante –  et si elle séduit même beaucoup… –  elle peut rapidement devenir problématique. Car entre les manifestations allergiques, les coups de griffes ou tout simplement une (mauvaise) habitude  qu’il sera ensuite difficile de faire perdre à votre compagnon à quatre pattes, vous risquez de vous mettre… dans de beaux draps.

    Selon le Dr Michel Anton de l’association des allergologues de Nantes, « si vous n’êtes pas prédisposé à une allergie, vous ne risquez pas grand-chose. Dès lors que des manifestations apparaissent, notamment à cause des poils de chat, vous pouvez vous inquiéter. » Des manifestations qui se traduisent par des démangeaisons, des éternuements, une rhinite, un écoulement nasal, des yeux rouges… Dans ces conditions, c’est votre médecin traitant qui décidera s’il est opportun de vous orienter vers un allergologue.

    Mais ce dernier ne fera pas de miracles. « Il n’existe ni pommades, ni crèmes, ni cachets qui vous permettraient de dormir avec votre animal de compagnie » poursuit Michel Anton.  « Les antihistaminiques, dont le but est de traiter les différentes manifestations de l’allergie, n’empêcheront pas la multiplication des agents allergènes. »

    Alors, que faire ? « Tout simplement ne jamais partager son lit avec un animal » répond le Dr Anton. « Vous éviterez ainsi de l’habituer à votre chambre à coucher. Hormis ces considérations, si votre enfant ou vous-même dormez avec un chat, vous ne pouvez pas non plus ignorer l’existence de risques réels : d’étouffement ou de griffures par exemple. »

    Source : Interview du Dr Michel Anton, le 13 octobre 2016

    ©Destinationsante.com

    Dans la même rubrique

    Ecrire un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les commentaires

    Vivons bien, vivons mieux