09/08/2020
Vivons bien, vivons mieux
  • Les bons réflexes contre le cancer du sein

    Les bons réflexes contre le cancer du sein

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !

    Les bons réflexes contre le cancer du sein

    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Les bons réflexes contre le cancer du sein

    En France et dans beaucoup d’autres pays occidentaux, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Si certains facteurs ont une incidence sur le développement de la maladie, le risque augmente aussi avec l’âge. Heureusement, lutter contre le cancer du sein est possible !

    Agir sur les facteurs de risque

    On peut diminuer le risque de développer un cancer du sein en agissant sur notre hygiène de vie :

    • L’alimentation et le surpoids ont une incidence importante ! Pas de régime précis, il est simplement recommandé de conserver une alimentation saine et équilibrée tout en contrôlant son poids. Vous pouvez néanmoins privilégier les légumes riches en folates (légumes à feuilles), les graines de lin… À l’inverse, limitez le plus possible les viennoiseries (acides gras trans).
    • Bougez ! Nul besoin de devenir un athlète de haut niveau… Une activité physique modérée mais régulière, comme la marche active par exemple, permet de diminuer les risques de développer la maladie.
    • Limitez l’alcool et le tabac: ils ont un impact sur le développement des cancers, dont celui du sein.

    Le dépistage : un passage obligé !

    On rechigne souvent à se faire dépister, pourtant le dépistage précoce est le meilleur moyen de lutter contre le cancer du sein, d’augmenter les chances de survie et de bénéficier d’un traitement moins agressif si la maladie se déclare. Plus le cancer est détecté tôt, plus vos chances de guérir sont grandes !

    • À partir de 25 ans, il est recommandé de faire examiner ses seins par un généraliste ou un gynécologue tous les ans. Rapide et totalement indolore, cet examen permet de déterminer une éventuelle anomalie.
    • Tous les deux ans, le programme de dépistage du cancer du sein propose à toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans, une mammographie prise en charge intégralement par l’Assurance Maladie. Vous recevrez une invitation par courrier avec la liste des radiologues participant au dépistage près de chez vous.
    • Les femmes ayant un risque plus élevé (antécédents familiaux ou prédispositions génétiques) doivent bénéficier d’un suivi plus régulier. Votre médecin traitant ou votre gynécologue déterminera les modalités de dépistage (fréquence, etc…) les plus adaptées à votre situation. En cas d’antécédent familial de cancer du sein, parlez-en à votre médecin !

    L’auto-examen des seins : une habitude à adopter

    S’examiner soi-même les seins peut paraitre anodin, pourtant il s’agit d’un très bon moyen d’apprendre à connaitre son corps. De cette façon, vous vous apercevrez rapidement de l’apparition d’une anomalie. À partir de 25 ans, il est recommandé de le faire une fois par mois, de préférence en dehors de la période des règles.

    Comment faire ? Toute méthode est bonne ! Recherchez quelque chose que vous n’aviez pas auparavant (rougeur, ride, mamelon anormal, dureté…). Commencez par un examen visuel, puis palpez vos seins en portant une attention particulière à la zone située entre le sein et l’aisselle. Au moindre doute, parlez-en à votre médecin ou à votre gynécologue !

     

    Source : La ligue contre le cancer

    Dans la même rubrique

    Vivons bien, vivons mieux