17/12/2018
Vivons bien, vivons mieux
  • Pourquoi célèbre-t-on Halloween ?

    Pourquoi célèbre-t-on Halloween ?

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !

    Pourquoi célèbre-t-on Halloween ?

    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Pourquoi célèbre-t-on Halloween ?

    Le 31 octobre, jour d’Halloween, donne lieu à des célébrations dans le monde entier, des États-Unis à Bangkok en passant par la Roumanie. Cette fête, commémorée sur plusieurs continents, puise ses origines dans une ancienne coutume irlandaise. Reprise, modifiée au gré de l’histoire et des populations concernées, les traditions qui entourent Halloween sont riches de nombreuses significations.

    Samain : une fête d’origine irlandaise

    À l’origine, le 31 octobre correspond à la fête irlandaise de Samain qui marquait la transition entre deux saisons. Les Irlandais célébraient l’arrivée de l’hiver et la fin des récoltes. La nuit de Samain était très particulière, puisque, à cette occasion, la frontière entre notre monde et celui des morts disparaissait. Les défunts pouvaient donc librement revenir hanter les vivants.

    Plus tard, avec l’arrivée du christianisme, on se mit à fêter la Toussaint le jour du 1er novembre. Le mot anglais Halloween vient d’ailleurs de l’expression « All Hallows Eve » que l’on peut traduire par « Le soir de tous les saints ». Même s’il est difficile de démêler le vrai du faux sur l’évolution de ces coutumes, on sait qu’il existe un lien culturel entre la fête de Samain et celle d’Halloween. Beaucoup d’anciennes traditions irlandaises ont été importées aux États-Unis par les émigrés irlandais.

    Halloween : le temps des citrouilles

    À l’origine, en Europe, on sculptait des lanternes dans des navets ou des betteraves pour éclairer la nuit du 31 octobre. Une tradition qui a ensuite été perpétrée par les Irlandais outre-Atlantique. Sur le continent américain, on décida de remplacer le navet ou la betterave par une citrouille, un légume de saison plus répandu aux États-Unis et plus facile à sculpter.

    Cette coutume peut aussi être rapprochée de la légende irlandaise de Jack O’Lantern. Condamné pour son avarice et son ivrognerie à errer entre deux mondes, Jack s’éclaire d’une lanterne creusée dans un navet et réapparaîtrait chaque année à Halloween, le jour de sa mort.

    La fête d’Halloween aux États-Unis

    De nos jours, la fête d’Halloween est surtout célébrée aux États-Unis, en Irlande, en Grande-Bretagne, en Australie ou au Canada. Selon les pays et les cultures, les traditions du 31 octobre varient et peuvent être marquées par des feux d’artifice, des lectures de contes ou de poèmes, des feux de joie, des déguisements.

    La version la plus connue, aujourd’hui, est la fête d’Halloween telle qu’elle est perpétrée aux États-Unis. Pour les Américains, ces festivités sont particulièrement importantes, la coutume du « trick or treat » (des bonbons ou un sort) notamment, qui est apparue dans les années 1930.

    La nuit du 31 octobre, les enfants se déguisent en fantômes, en squelettes ou en sorcières et frappent aux portes de leurs voisins pour réclamer des friandises. On estime qu’un américain sur deux célèbre Halloween en décorant sa maison pour l’occasion. En France, le phénomène est beaucoup moins ancré dans nos traditions.

    Soupe à la citrouille, décorations, déguisements… Et vous ? Comment célébrez-vous le 31 octobre ?

    Des fantômes et des masques

    Préparez Halloween avec les enfants en leur proposant une activité « coloriage » et « découpage ». Pour télécharger le fantôme et les masques, cliquez-ici.

     

    Dans la même rubrique

    Ecrire un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les commentaires

    Vivons bien, vivons mieux