26/09/2020
Vivons bien, vivons mieux
  • Une chambre fonctionnelle pour éviter les chutes

    Une chambre fonctionnelle pour éviter les chutes

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !

    Une chambre fonctionnelle pour éviter les chutes

    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Une chambre fonctionnelle pour éviter les chutes

    La chambre à coucher est une pièce dans laquelle nous passons un tiers de notre temps. Autant l’aménager pour qu’elle soit la plus confortable possible. C’est encore plus vrai après 60 ans, où une chambre mal conçue peut occasionner des chutes, pourtant parfaitement évitables. 

    Une bonne visibilité : le maître mot pour ne pas tomber

    Au réveil, quel que soit l’âge, nous ne sommes pas forcément au top sur le plan de la concentration. Si l’on recommande de dormir dans l’obscurité, pour s’éveiller tout en douceur et sans risque, il est essentiel de pouvoir obtenir une bonne visibilité rapidement.

    Vous devez vous tordre dans tous les sens pour atteindre l’interrupteur le plus proche ? C’est qu’il est peut-être temps de réaliser quelques aménagements. Il faut également à tout prix éviter de traverser la pièce dans le noir pour allumer.

    Comment procéder ? Le mieux est d’installer plusieurs sources de lumière : plafonnier, lampes de chevet, lampadaires… c’est aussi une occasion de refaire la décoration ! Les interrupteurs doivent être faciles d’accès et vous devez pouvoir allumer avant de vous lever. L’idéal est d’avoir la lumière principale à portée de main grâce à un interrupteur placé près du lit.

    Enfin pour optimiser l’éclairage, pensez aux interrupteurs va-et-vient. C’est d’ailleurs ce que l’on recommande dans les escaliers pour actionner la lumière en bas et l’éteindre une fois en haut.

    Comment bien choisir son lit ?

    Un bon lit doit vous permettre de vous lever facilement sans vous déséquilibrer. Pour cela, il doit être assez haut. Assis sur le bord du matelas, vous devez être capable de vous mettre debout sans forcer. À l’inverse, il ne doit pas être trop pour que vous puissiez vous coucher sans difficulté.

    Si vous ne souhaitez pas investir dans un nouveau lit, il est tout à fait possible d’adapter sa hauteur en lui installant des pieds pour le surélever, ou de les couper si ces derniers sont trop hauts.

    Autre point à vérifier : la fermeté du matelas. Si vous vous y enfoncez lorsque vous êtes assis au bord du lit, le risque de chute augmente. Troquez-le pour un matelas plus ferme.

    Et si on se levait en douceur ?

    Le saviez-vous ? Lors du passage d’une position allongée à une position debout, la pression artérielle est susceptible de diminuer. On parle d’hypotension orthostatique. Celle-ci engendre des vertiges ou une sensation de faiblesse qui disparait ensuite. Pour éviter de tomber, temporisez ! N’hésitez pas à vous asseoir quelques minutes sur le bord du lit avant de vous mettre debout.

    Bon à savoir : si vous avez peur de tomber en vous levant, vous pouvez faire installer une barre de redressement près de votre lit. Elle vous rassurera et vous permettra de prendre appui.

    Quelques conseils pour parfaire l’optimisation de la chambre

    • Placez les objets stratégiques sur votre table de chevet: lunettes, verre d’eau, médicaments… ils doivent être à portée de main.
    • Bannissez les tapis qui risqueraient de vous faire glisser.
    • Soyez vigilants avec les couvertures et les descentes de lit qui peuvent tomber au sol et dans lesquelles vous pourriez vous prendre les pieds.

    Dans la même rubrique

    Vivons bien, vivons mieux