23/01/2019
Vivons bien, vivons mieux
  • Le harcèlement de rue : ne fermons pas les yeux

    Le harcèlement de rue : ne fermons pas les yeux

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !

    Le harcèlement de rue : ne fermons pas les yeux

    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Le harcèlement de rue : ne fermons pas les yeux

    L’une des formes les plus courantes de harcèlement sexuel, est celui que l’on rencontre dans la rue et les transports en commun :

    Selon une étude du haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, 100% des utilisatrices des transports en commun ont déclaré avoir été, au moins une fois dans leur vie, victimes de harcèlement sexiste ou  d’agression sexuelle. Pour 50% d’entre elles, la première agression intervient avant 18 ans.

    Le harcèlement de rue, ce sont les comportements adressés aux femmes dans les espaces publics (rue, transports en commun par exemple), visant à les interpeler verbalement ou non, leur envoyer des messages intimidants, irrespectueux, humiliants, menaçants, en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle.

    Pourquoi ce n’est pas anodin ? L’environnement devient hostile : les victimes  sont atteintes dans leur estime d’elles-mêmes et dans leur liberté. Certaines adapteront leurs comportements et/ou leurs habitudes vestimentaires par peur d’être harcelée dans l’espace public.  

    Si vous êtes victimes de ce type de violences, rapprochez-vous de l’association http://www.stopharcelementderue.org/, qui possède plusieurs antennes dans toute la France. Vous pourrez parler des situations difficiles rencontrées et participer aux actions de sensibilisation organisées par l’association dans toute la France (Gares, écoles, ministères, transports en commun).

    N’hésitez pas également à consulter notre article sur la question du harcèlement sexuel.

    Source : Psya

     

    Dans la même rubrique

    Ecrire un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les commentaires

    Vivons bien, vivons mieux