11/12/2018
Vivons bien, vivons mieux
  • Le réveillon : pour Félix et Médor aussi

    Le réveillon : pour Félix et Médor aussi

  • Envoyer le lien de cette page à un ami

    Cette page vous a intéressé ? n'hésitez pas à la partager avec vos amis !

    Le réveillon : pour Félix et Médor aussi

    • Partagez cette page : • Imprimez cette page : • Envoyez cette page à un ami :

    Le réveillon : pour Félix et Médor aussi

    Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de déguster de bons petits plats et de délicieuses friandises. Alors pourquoi votre compagnon à quatre pattes n’en profiterait-il pas, lui aussi ? Faites-le participer… mais avec modération. Vous passerez ainsi d’agréables moments avec toute la famille, sans risque.

    C’est la fête et soyez-en sûr, votre compagnon à quatre pattes ressent la joie et l’excitation qui font vibrer la maisonnée. Ne le laissez pas à l’écart. Vous pouvez même – c’est recommandé – lui donner un supplément de câlins et… quelques restes. De toute façon, les plats sont souvent trop abondants pour être finis le soir même. Alors n’hésitez pas à lui en donner… avec modération. « Evitez ce qui est trop gras, comme la couenne de la côte de bœuf ou le foie gras », avertit le Dr Benjamin Capron, vétérinaire près de Nantes. Votre animal risquerait de mal les digérer. Et pour que sa digestion se déroule au mieux, mettez-lui ses restes dans sa gamelle « avec sa nourriture habituelle ». Il appréciera le geste, soyez tranquille !

    S’il a le droit de participer à la fête, certaines confiseries lui sont néanmoins fortement déconseillées. En tête : le chocolat ! Il trône certes en roi dans les souliers des enfants, mais il doit être banni des gamelles. « Et plus il est noir, pire c’est », précise le Dr Capron. En effet, « le chocolat  contient de la théobromine, une substance toxique pour les chiens et les chats. Ils risquent en en mangeant, de souffrir de troubles cardiaques ». Pour ce qui est des autres confiseries : même punition. « Le sucre peut favoriser l’apparition d’une cataracte », explique-t-il. Si vous souhaitez malgré tout lui donner une friandise, pourquoi ne pas la confectionner ‘maison’ ? « Un bout de viande grillée lui fera sûrement très plaisir », assure notre vétérinaire…

    Profitant de la distraction de ses maîtres occupés à préparer le réveillon, il peut arriver qu’un chien dérobe la dinde sur la table… « Cette histoire se reproduit chaque année ! », assure Benjamin Capron. Amusante pour ceux à qui on la raconte, déprimante pour les maîtres de maison et ceux qui finissent le repas au jambon, la mésaventure peut se révéler dangereuse pour l’animal. « Le chien ou le chat qui mange un ballotin de confiseries ou un rôti risque des troubles digestifs, hépatiques, voire une pancréatite », explique-t-il en effet. Alors, gardez toujours un œil sur la dinde farcie…

     

    Source : Interview du Dr Benjamin Capron, vétérinaire à la Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), 14 décembre 2016

    ©Destinationsante.com

    Dans la même rubrique

    Lire les commentaires

    Vivons bien, vivons mieux